Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours considéré les tatouages capillaires comme faisant partie de la «renaissance» de l’industrie des barbiers puisqu’ils donnent un look plus marginal.

Avec le temps, les lignes de style tribales ont tranquillement été remplacées par un mélange de formes complexes telles que les dégradés, les portraits, les logos d’équipe sportive et récemment, de portraits en 3 dimensions.

Les tatouages capillaires peuvent sembler simples à faire à première vue mais au contraire, il s’agit d’un travail complexe et précis surtout lorsqu’on l’exécute sur des cheveux. Notez qu’il est primordial de bien s’équiper lorsque l’on veut offrir ce service à nos clients.

Avant de commencer tout dessin, il est important de bien nettoyer la zone de travail. J’utilise dans la plupart des cas ma tondeuse GoldFX (FX870C) pour réduire l’épaisseur des cheveux.

Tout bon barbier qui s’aventure dans un tatouage voudra une surface de travail assez claire, d’environ 4mm de cheveux restants, afin de pouvoir tracer des lignes précises à travers les cheveux. Une erreur de débutant serait de tracer les lignes de tatouage dans un cheveu trop court, c’est-à-dire, de moins de 4mm, puisque cela empêcherait le tatoueur de créer un effet de dimension.

Une fois la zone de travail prête, j’utilise ma tondeuse de finition Skeleton (FX878G) pour créer un mélange de lignes claires. Sa lame ultra mince en forme de «T» me permet de tracer une ligne droite d’un coup sans avoir besoin de repasser plus qu’une fois. Sa forme me permet également de voir où ma ligne débute et se termine.

Le résultat repose sur l’exécution mais ces deux outils vous aideront grandement à y parvenir. Petits trucs pour réaliser un tatouage capillaire professionnel : effectuer des mouvements lents et précis, arder en tout temps une position confortable et surtout, avoir une idée claire du résultat souhaité avant de débuter quoi que ce soit!

Bref, je suggère fortement à tous les barbiers qui désirent s’aventurer dans le tatouage capillaire de s’inspirer d’autres créations et tenter de les répliquer puisque cela aide grandement à visualiser le résultat final, ainsi que s’équiper d’outils hauts de gamme afin d’obtenir un meilleur résultat.